Transition climatique: également un problème de main-d’œuvre

Dans de nombreux secteurs, la pénurie de main-d’œuvre qualifiée constitue actuellement un grave problème. Toutes les industries sont contraintes de trouver des solutions créatives pour pallier le manque de personnel qualifié. Dans le même temps, le développement du numérique remet en question l’existence de nombreux emplois et de nombreuses activités. Des réponses permettant de relier ces deux dynamiques sont nécessaires.

La pénurie de main-d’œuvre qualifiée freine la transition climatique

Les secteurs de l’énergie, de l’informatique et du bâtiment sont également confrontés à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée. De nombreux domaines cruciaux et profils professionnels d’importance systémique sont incapables d’accélérer la transition climatique, faute de personnel qualifié. La demande en solutions respectueuses du climat, telles que les installations photovoltaïques et les pompes à chaleur, dépasse les capacités pour leur installation et leur mise en œuvre. La pénurie de main-d’œuvre qualifiée entraîne des retards dans les projets, une insatisfaction chez la clientèle et les entreprises exécutantes, ainsi qu’un scepticisme croissant en général, ce qui constitue un sérieux obstacle à la transition climatique.

L’atelier a donc pour mission de trouver des solutions créatives communes au problème urgent de la pénurie de main-d’œuvre qualifiée.

Viusalisation explicative en rouge sur le thème du changement climatique également un problème de main-d'œuvre
Mesures communes pour faire face à la pénurie de main-d'œuvre qualifiée dans les secteurs de l'énergie, de l'informatique et du bâtiment

Les hackathons permettent d’élaborer des solutions créatives

Comment réussir à attirer, à former et à fidéliser la relève nécessaire dans les profils professionnels pertinents pour la réalisation de la transition climatique? En novembre 2023, nous avons cherché des réponses à cette question et opté pour une approche innovante et collaborative dans le cadre de deux hackathons numériques publics.

Animés par 42hacks, les hackathons ont réuni différents représentants et représentantes du secteur élargi de l’énergie, des spécialistes expérimentés aux apprentis et apprenties en 4e année. L’objectif était de développer des solutions innovantes et durables pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre qualifiée et de planifier des mesures concrètes pour un avenir plus respectueux du climat et où il fera bon vivre.

Les solutions élaborées lors des hackathons ont été testées et affinées en janvier 2024 avec une classe d'installateurs de chauffage de l'école professionnelle gibb.

«Lors des hackathons, nous misons sur l’intelligence collaborative pour trouver des solutions aux problèmes. Il va sans dire que nous ne pouvons pas tout faire seuls. C’est pourquoi il convient de s’appuyer également sur les connaissances et l’expérience des autres afin d’envisager des solutions sectorielles.»
Adrian Stuber, l’un des hôtes de l’atelier, membre du Leadership Board et Head of People & Culture chez UMB AG

Idées concrètes contre la pénurie de main-d’œuvre qualifiée

Les hackathons ont permis d'identifier différents points de souffrance en tant que promoteurs de l'insatisfaction des apprentis et des personnes en début de carrière. Il s'agit notamment des problèmes avec les supérieurs, du manque d'autonomie et de travail valorisant ou de la charge physique.

Pour répondre à ces problèmes, quatre solutions ont été élaborées en commun. Elles agissent différemment sur les leviers identifiés et peuvent donc être testées de manière isolée ou développées et testées ensemble :

  • Enquête auprès des collaborateurs

    La première approche consiste à mener une enquête systématique et intersectorielle auprès des collaborateurs qui changent d'emploi ou de secteur afin de comprendre les raisons de leur départ. Sur cette base, des solutions peuvent être développées pour remédier à ces problèmes et permettre aux entreprises concernées de garder leurs collaborateurs plus longtemps.

     

  • Programme de rotation pour les apprentis

    Le deuxième élément envisagé est un programme de rotation pour les apprentis, qui leur permet d'acquérir de l'expérience dans différentes entreprises afin d'élargir leurs compétences et de découvrir différentes méthodes de travail. Il s'agit ainsi d'encourager les projets hors entreprise, de développer de manière ciblée les apprentis, les entreprises et les cadres et d'augmenter la satisfaction professionnelle.

     

  • Créer sa propre entreprise

    Une autre voie de développement possible pour les apprentis ambitieux et les jeunes professionnels innovants est de créer leur propre entreprise. Des initiatives ou des programmes à l'école professionnelle, dans les écoles supérieures et/ou dans l'entreprise formatrice avec des journées de formation régulières peuvent les aider et les encourager à créer leur propre entreprise. Soit les apprentis et les collaborateurs deviennent plus heureux et plus capables dans leur propre entreprise, soit de nouvelles entreprises partenaires voient le jour et donc de nouvelles opportunités commerciales à long terme.

  • Semaine de quatre jours

    La quatrième solution prévoit une semaine de quatre jours. Ce modèle de travail doit permettre aux collaborateurs soit d'effectuer le même temps de travail en quatre jours, soit de travailler moins d'heures tout en étant intégralement payés et d'améliorer ainsi leur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée doit réduire le stress et permettre aux collaborateurs d'avoir plus de temps libre, ce qui entraîne à son tour une augmentation de la productivité et une réduction de l'absentéisme et augmente l'attractivité tant en tant qu'employeur que dans le secteur.

     

Contribuer à façonner l’avenir durablement

Les solutions esquissées dans le cadre des hackathons sont très satisfaisantes. Les résultats obtenus montrent que le secteur élargi de l’énergie ne considère pas seulement la pénurie de main-d’œuvre comme un problème, mais aussi comme une opportunité. En combinant correctement l’innovation, la numérisation et la collaboration, il est possible d’attirer et de fidéliser des collaboratrices et collaborateurs motivés afin que la transition énergétique ne soit pas freinée par la pénurie de main-d’œuvre qualifiée.

Dans un deuxième temps, les solutions élaborées jusqu’à présent vont maintenant être examinées et développées avec des apprentis et apprenties, des écoles professionnelles, des associations sectorielles et des entreprises. L’objectif est de rendre le secteur plus attrayant dans son ensemble pour la main-d’œuvre qualifiée, sachant qu’il est essentiel de collaborer avec les jeunes et les futurs professionnels et professionnelles. Il ne s’agit pas seulement de dialoguer entre générations, mais aussi d’aborder et de faire progresser les besoins des générations futures.

Si vous souhaitez contribuer à façonner l’avenir du secteur de l’énergie élargi et y participer, vos idées et votre engagement sont les bienvenus. N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse lebensraeume_2025@bkw.ch

Les hôtes de l'atelier

Myriel Nussbaum

En tant que coresponsable «Business Transformation», Myriel Nussbaum crée un environnement de travail axé sur les prestations et une culture basée sur le partenariat. Ainsi, le personnel peut exploiter pleinement ses points forts et atteindre d’excellents résultats. Elle développe des stratégies innovantes pour acquérir et conserver les talents et dirige des projets de transformation qui contribuent au développement efficace et orienté vers l’avenir de l’organisation. Myriel Nussbaum a étudié l’économie politique et suivi plusieurs formations postgraduées en communication et en psychologie appliquée.

 

Femme blonde avec blazer vert

Adrian Stuber

En tant que membre du Leadership Boards et Head of People & Culture chez UMB AG, le secteur informatique de BKW, Adrian Stuber aime accompagner des personnes et des organisations vers la transformation numérique. L’année dernière, UMB a été la première entreprise suisse à être élue meilleur employeur d’Europe.

Adrian Stuber est un véritable passionné qui dispose de nombreuses années d’expérience dans l’expertise HR à l’échelle nationale et internationale.

Homme à l'arrière-plan sombre et au blazer bleu

Nous rendons les espaces de vie agréables à vivre. Avec un esprit de pionnier.

Nous rendons les espaces de vie agréables à vivre. Avec un esprit de pionnier.

Notre force réside dans l'interaction de différents domaines, métiers et idées. Créez avec nous des espaces de vie porteurs d'avenir, dans lesquels les gens aiment vivre et s'épanouir!