Atelier Espaces de vie alpins - les infrastructures entre création de valeur et valorisation

Les paysages et espaces alpins remplissent une fonction sociale, écologique et économique importante. Ils ne constituent pas uniquement un décor naturel impressionnant, ils incarnent également un espace de vie et économique confronté à de nombreux défis. L’atelier «Espace de vie alpin – les infrastructures entre création de valeur et valorisation» montre que ces derniers offrent également des opportunités.

Pour beaucoup, les montagnes sont un lieu empreint de nostalgie et forgent l’identité de la Suisse. Toutefois, l’espace de vie alpin subit des changements constants et une pression croissante en raison du changement climatique, de la pratique intensive du tourisme et du développement des infrastructures. Trouver un équilibre entre la création de valeur par la construction d'énergie et d'infrastructures orientées vers l'avenir et la valorisation de la région alpine est lié à de nombreux défis. Protéger l'espace de vie alpin tout en l'utilisant comme source de valeur ajoutée conduit à des conflits d'objectifs.

C'est à ces défis que se consacre l'atelier «Espaces de vie alpins - les infrastructures entre création de valeur et valorisation» et se penche donc sur la manière d’optimiser et d’élargir les infrastructures dans les régions alpines afin de promouvoir le développement économique tout en préservant l’espace de vie.

Quelle est l'importance de l'espace alpin pour la Suisse?

BKW a voulu approfondir cette question et d'autres concernant l'espace de vie alpin. En collaboration avec l’institut de recherche Sotomo de réaliser une vaste étude sur l’importance de l’espace alpin et le conflit d’objectifs existant entre la création de valeur par la production d’énergie et la construction d’infrastructures orientées vers l’avenir ainsi que la valorisation de la région alpine. Les résultats constituent la base des discussions dans le cadre de l'atelier.

En plus de révéler que les Suisses et les Suissesses sont dans leur grande majorité favorables à des projets liés aux énergies renouvelables dans l’espace alpin, cette nouvelle étude met en lumière d’autres précieux enseignements.

Étude «Espace de vie alpin»

Étude «Espace de vie alpin»

Pour beaucoup, les Alpes sont un lieu empreint de nostalgie et forgent l’identité de la Suisse. Mais quels sont les besoins de la population alpine et quelles sont les représentations que la population du Plateau associe aux Alpes?

Que se passera-t-il si nous n'agissons pas aujourd'hui?

Reto Knutti, professeur de physique climatique à l'EPF de Zurich, répond à cette question et explique d'autres scénarios d'avenir qu'il envisage pour l'espace de vie alpin, quelles opportunités s'ouvriront et pourquoi nous devons veiller à ce que la Suisse ne soit pas seulement un «Heidiland naturel».

Une vision positive pour les régions de montagne

Pour envoyer un signal commun contre la crise climatique, BKW soutient cette année le concours pour le climat «Spotlight» de la fondation Clima Now. Spotlight cherche chaque année des solutions et des idées innovantes pour relever un défi actuel lié au changement climatique. Les trois meilleurs projets et idées sont ensuite soutenus financièrement. C’est le public qui décide des projets présentés sur scène lors de la finale.

Clima Now Spotlight 2024

Cette année, Spotlight recherche des idées qui font avancer un tourisme respectueux du climat et les activités associées dans la région alpine, favorisant ainsi les innovations orientées vers l’objectif zéro émission nette. Ensemble, nous nous engageons pour une vision positive des régions de montagne, tant pour l’année en cours que pour les générations futures.

Comment pouvons-nous construire une économie résiliente pour un avenir zéro émission nette dans les Alpes, où le tourisme et les sports de montagne sont les moteurs du changement? Quelles solutions efficaces sur le plan énergétique sont nécessaires pour ce changement?

Si vous avez une réponse à cette question, vous pouvez soumettre votre idée de projet jusqu’au 5 juillet 2024. Nous avons hâte de découvrir vos nombreuses idées passionnantes!

Optimisation et participation

Pour cela, l'atelier repose sur deux piliers: Optimisation et participation. Il s’agit tout d’abord de savoir quelles mesures peuvent être prises pour optimiser les infrastructures existantes dans les zones alpines (touristiques) afin qu’elles contribuent durablement à la création de valeur, notamment en ce qui concerne la construction d’infrastructures énergétiques, qui laisse de nombreuses questions en suspens dans le cadre du débat public actuel. Ensuite, l’atelier mise sur une élaboration participative de solutions.

En tant que plateforme de dialogue et d’action, l’atelier encourage le dialogue avec toutes les parties prenantes concernées afin d’orienter ensemble et de manière constructive vers l’avenir les infrastructures et les solutions énergétiques existantes dans les régions alpines. Les débats politiques, la biodiversité et les infrastructures dans le cadre des catastrophes naturelles ne sont pas abordés dans l’atelier.

Un développement durable dans l'espace alpin ne peut être atteint que par une prise en compte globale de tous les intérêts et une étroite collaboration de tous les acteurs.

La perception personnelle donne de surprenants résultats

Le premier lancement de l'Atelier a eu lieu en février 2024 à Zurich. Des experts et des invités des secteurs de l'économie, de la science et de la politique ont partagé leurs expériences et leurs connaissances sur le thème de l'atelier.

Pour créer la base du débat, Michael Hermann, directeur de Sotomo, a donné un aperçu exclusif des premiers résultats d’une étude réalisée par l’institut de sondage d’opinion pour le compte de BKW. Cette étude se penche sur la perception de l’espace de vie alpin, sur son rôle face au changement climatique, ainsi que sur les attentes de la population suisse vis-à-vis de futurs projets énergétiques et d’infrastructures.

Les résultats préliminaires de l’étude montrent que les Alpes sont principalement perçues par les personnes interrogées comme un lieu de nature et de détente, et non comme un espace économique et industriel, ce qui n’a rien desurprenant selon M. Hermann. Il est intéressant de noter que les résultats sont quasiment similaires entre la population alpine et la population non alpine. Voici une explication possible: la perception personnelle relative à l’appartenance à l’espace de vie alpin diffère nettement de la définition officielle. Ainsi, de nombreux participants à l’étude ne se considèrent pas eux-mêmes comme des habitants de l’espace alpin, bien que, selon l’Office fédéral de la statistique, ils y vivent. Ces résultats vont à l’encontre des attentes.

[Translate to FR (CH):]
Michael Hermann, directeur de Sotomo, a donné un aperçu exclusif des résultats d'une récente étude sur l'espace de vie alpin.

Dialogue avec les secteurs de l’économie, de la science et de la politique

Sous la houlette de Nik Thomi, un panel de renom composé de Pascal Jenny (président d’Arosa Tourismus), Christine Bulliard-Marbach (conseillère nationale et présidente du Groupement Suisse pour les régions de montagne (SAB)), Reto Knutti (professeur en physique du climat à l’EPF de Zurich), et l’ingénieur Andrea Ferrai (chef d’équipe Infrastructures alpines chez AEP, une société du groupe BKW), a débattu des défis auxquels est confronté l’espace alpin et des opportunités liées à l’optimisation et à l’extension des infrastructures dans les régions alpines.

Les experts présents à la table ronde ont convenu qu’un développement durable dans l’espace alpin ne pouvait être atteint que par une prise en compte globale de tous les intérêts et une étroite collaboration de tous les acteurs. Cela nécessite également un changement de mentalité en ce qui concerne l’utilisation des énergies renouvelables et la promotion du tourisme tout au long de l’année.

La clé: l’innovation et la collaboration

Sous la direction de l’animateur de l’atelier Reto Decurtins, responsable de la Suisse chez BKW Engineering, un débat interactif s’est tenu entre les participants, parmi lesquels on comptait de nombreux représentants de destinations touristiques nationales, de l’association Remontées Mécaniques Suisses, de Swiss-Ski et de différentes ONG. Les discussions portaient sur les opportunités et les risques liés au développement des énergies renouvelables pour les régions touristiques alpines, les expériences en matière d’optimisation des infrastructures dans les régions alpines et les conditions-cadres nécessaires à l’amélioration des infrastructures existantes.

Outre un échange d’expériences très animé, des premières approches de solutions communes ont été élaborées. Ces initiatives vont de l’amélioration de la communication et de l’intégration de la population locale aux projets d’infrastructure à la simplification des procédures d’autorisation complexes, en passant par le souhait d’une plus grande innovation et d’une coopération plus étroite entre tous les acteurs concernés.

L’étape suivante consiste à rassembler les suggestions recueillies au début de l’atelier et à définir la suite de la procédure. L’événement a mis en évidence le profond besoin de discussion et la grande pertinence de l’atelier en tant que plateforme nécessaire pour le transfert de connaissances et l’échange d’expériences, dans le but commun de préserver à long terme cet espace de vie et économique unique.

Votre participation compte !

Vous souhaitez vous aussi participer à la discussion et concevoir des espaces de vie alpins où il fait bon vivre? Alors inscrivez-vous en écrivant à lebensraeume@bkw.ch

 

Contact

Reto Decurtins est l'hôte de l'atelier et responsable de la Suisse chez BKW Engineering. Il souhaite créer des espaces de vie porteurs d’avenir et agit chaque jour en ce sens. Dans son rôle d'hôte de l’atelier, il prescrit l’orientation thématique avec des spécialistes et définit l’objectif commun. Grâce à son expertise et à son réseau, il réunit les parties prenantes adaptées afin de garantir ensemble l’optimisation et la durabilité des infrastructures existantes dans les espaces de vie alpins.

Des histoires passionnantes en rapport avec le thème :

Extension de l'installation d'enneigement Idalpe

Extension de l'installation d'enneigement Idalpe

Pour la grande installation d'enneigement d'Idalpe, il fallait trouver un nouvel emplacement pour le bassin de stockage. On l'a trouvé avec l'étang de stockage de Viderböden à Ischgl (AT).

Des destinations de sports d’hiver durable

Des destinations de sports d’hiver durable

Pour être une destination de sports d'hiver durable, il faut investir dans la durabilité. Une société du groupe BKW aide les stations de ski à concilier protection de l'environnement et économie.

Ces lacs se transforment en neige

Ces lacs se transforment en neige

Les stations de ski de Betelberg, Simmental et la Silvretta Arena, au Tyrol, misent sur un l’enneigement durable en construisant des lacs de rétention intégrés dans le paysage.

Zermatt - La pleine puissance du soleil

Zermatt - La pleine puissance du soleil

Remontées mécaniques, dispositifs d’enneigement, auberges de montagne: à première vue, les sports d’hiver ne semblent pas vraiment écologiques. À moins de miser sur des énergies renouvelables.